mardi 9 novembre 2010

Livres voyageurs - Elif Shafak


Cette année j'ai découvert Elif Shafak, un femme écrivain turque que j'aime énormément.
Les deux livres que j'ai lus d'elle, lait noir (tout particulièrement) et Soufi mon amour m'ont enthousiasmée. J'ai donc décidé de les faire voyager pour partager ces lectures.

Pour toute personne intéressée, contactez-moi à cette adresse jelydragon_AT_wanadoo.fr (remplacer _AT_ par @).


Maternité et écriture ne font pas toujours bon ménage. L'une paraît menacer l'autre. et vice-versa. Comment marier la blancheur du lait à la noirceur de l'encre ? Comment préserver son indépendance tout en berçant sa progéniture '! ainsi lorsque Elif Shafak. à la naissance de sa fille, sombre dans une dépression, six petites créatures têtues et véhémentes l'accompagnent. Ces dames, voix intérieures de l'auteur - et l'on pourrait dire de toute femme -, exposent avec détermination, intelligence et humour leur conception du monde et de la féminité. De Miss Cynique lntello à Miss Ego Ambition, de Miss Intelligence Pratique à Darne Derviche, de Maman Gâteau à Miss Satin Volupté. la femme d'hier. d'aujourd'hui et de demain s'exprime dans ses contradictions et ses rêves. Elif Shafak témoigne ici avec brio de la crise d'identité à laquelle peuvent être confrontées les femmes lorsqu'elles veulent à la fois être mères et créatrices. Evoquant ces hautes figures de la littérature que sont Virginia Woolf. Simone de Beauvoir et Doris Lessing. Lait noir est aussi un portrait de la société turque dans sa double dimension : orientale et occidentale. Tout autant roman qu'autobiographie, voici le livre le plus grave et le plus drôle, le plus iconoclaste et le plus intime de l'auteur, qui réinvente la femme, pour nous dire que tout lui est possible.



Ella Rubinstein a en apparence tout pour être heureuse : une jolie maison dans le Massachusetts, trois beaux enfants, un chien fidèle. Mais, à l'aube de ses quarante ans, elle se demande si elle n'est pas passée à côté d'elle-même. Les infidélités de son mari ne sont plus un mystère et les cours de cuisine du jeudi ne suffisent pas à exalter sa vie monotone. Décidée à reprendre une activité professionnelle, elle est engagée comme lectrice par un agent littéraire. Sa première mission : rédiger une note sur un manuscrit signé par Aziz Z Zahara. Ce roman, qui retrace la rencontre entre le poète Rûmi et le plus célèbre derviche du monde musulman, Shams de Tabriz, va être une révélation pour Ella. Au fil des pages, elle découvre le soufisme, le refus des conventions et la splendeur de l'amour. Cette histoire se révèle être le miroir de la sienne. Aziz - comme Shams l'a fait pour Rûmi sept siècles auparavant - serait-il venu la libérer ?

3 commentaires:

  1. J'avoue que le premier, Lait Noir, a l'air particulièrement intéressant vu mes questionnements actuels ;)
    Je te fais un ptit mail dans l'après-midi!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, -aucun rapport avec ton article :/- Je voudrais juste être sûre que tout le monde a bien reçu le questionnaire pour le Swap Nouvel An! Et comme une erreur dans l'adresse mail est toujours possible, Merci de confirmer par mail la réception du questionnaire (envoyé entre le 5 et 8 novembre) (herisson08 et c'est chez gmail.com) /// Pour rappel les questionnaires sont à rendre le 14 novembre au plus tard (oui oui vous avez encore le temps, mais vous allez voir que j'aime les confirmations, ça permet d'être sûre de ne perdre personne en route! :)

    Ce commentaire peut bien entendu être effacé, je ne serais pas du tout vexée ;)

    RépondreSupprimer
  3. Cat> Je te comprends parfaitement. Si tu veux le lire, pas de soucis, ce sera avec plaisir. J'attends ton mail :)

    RépondreSupprimer