lundi 7 septembre 2015

l'échappée belle - Anna Gavalda






Il me semble qu'on ne présente plus Anna Gavalda, je l'ai découverte grâce au film ensemble c'est tout avec Audrey Tautou et Guillaume Canet, film que j'avais beaucoup aimé et donné envie de lire le livre dont il est tiré, j'ai également aimé le livre, même si c'est l'un des rares cas où finalement le film m'a plus touchée.

L'échappée belle est un court roman, presque une nouvelle. Simon, Garance et Lola, trois frères et soeurs sont invités à un mariage et s'y rendent ensembles, mais une fois sur place, apprenant que leur frère, le petit dernier ne viendra pas, un coup de folie, les voici partis le rejoindre, au diable cet ennuyeux mariage et l'invivable belle-soeur. Une longue route, quelques heures volées...

J'ai trouve ce récit emprunt d'une certaine nostalgie, nostalgie de l'adolescence, peur d'aller de l'avant et de devenir adulte. Le problème est que les personnages sont déjà des adultes, mais ils se cherchent encore. J'avoue que le thème des trentenaires façon adulescent qui ne savent pas ce qu'ils veulent à vite tendance à m'énerver, mais j'aime bien la façon dont Anna Gavalda sait dépeindre les états d'âme et croquer des personnages, même si les clichés ne sont pas loin et que ça manque de profondeur.
Légéreté et nostalgie, c'est ce que je retiens de cette petite lecture rapide, loin d'être désagréable, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

vendredi 14 août 2015

Les lectures de mes fils

Voici un petit tour d'horizon des livres que j'ai pu lire avec mon fils de 4 ans ces derniers temps.
A la maison nous sommes très fans de la série des p'tits docs (j'en avais déjà parlé dans un précédent billet). Notre collection s'est considérablement agrandie depuis. Les derniers en date : les hommes de Cro magnon et à table, tous les deux très ludiques et intéressants sur des sujets complètements différents, j'aime bien que dans celui parlant de l'alimentation on s'attarde sur les habitudes et goûts propres à certains pays (manger avec des baguette en Asie par exemple).



A la bibliothèque, nous avons fait la connaissance de Anton un petit garçon facétieux, avec Anton est magicien et Anton est-il le plus fort ?
Je les trouve très drôle et bien pensé pour des petits garçons de cet âge.





J'ai essayé de trouver des livres pour parler du fait que nous l'aimons toujours même si on le dispute et qu'on est fâché, car ce sont des questions qu'il m'a posées.

J'en ai trouvé 2, le premier : J'ai oublié de te dire je t'aime, nous montre maman ours avec son petit garçon sur le chemin de la crèche, mais petit ours fait des bêtises et ils sont en retard, maman part précipitamment pour son travail en oubliant doudou et aussi en oubliant de dire je t'aime comme tous les matins. Heureusement maman ours se rendra compte de cet oubli et reviendra bien vite.



Le 2e, mon amour où une maman explique à son fils qu'elle l'aime quoi qu'il fasse, je le trouve vraiment très beau, presque poétique, malheureusement il me plait à moi, mais je pense qu'il est un peu trop abstrait pour mon fils de 4 ans.




Depuis peu j'ai également mis en place un temps de lecture le soir avec mon bout de choux de bientôt 19 mois. Au départ c'était un peu laborieux, ça ne l'intéressait pas du tout, et mon grand, certainement un peu jaloux de ce temps consacré à son frère venait faire bruyament distraction.
mais petit à petit, il s'y est mis et me le réclame maintenant. Par contre je ne lui impose pas de lire un livre page par page, ça ne marche pas du tout. Il choisi, ouvre une page au hasard, je commente et le laisse tourner les pages ou changer de livre quand il veut.
Ce qui marche le mieux, les animaux, les tracteurs...

Il a déjà ses favoris, comme le tracteur de Peter, petit ours brun à la ferme...







Ou encore celui-ci qui fait le son des jouets (le camion de pompier, Sophie la Girafe, un xylophone...)







Par contre j'ai acheté pas mal de livres sonores à une époque, je trouvais ça vraiment chouette et les enfants adorent, mais avec un peu de recul j'en suis revenue parce que d'une part ils sont assez chers pour le nombre de pages et d'autre part les pile durent peu et je me suis rendue compte que racheter des piles coûte aussi cher que racheter le livre, cherchez l'erreur...
Je n'ai quand même pas su résister à celui sur Mozart. Il y a Beethoven dans le même genre qui me tente beaucoup.

samedi 8 août 2015

De retour de vacances...

De retour après trois semaines de vacances en famille, qui m'ont permis de retrouver enfin le goût de lire que j'avais un peu perdu. Quel plaisir de s'installer sur sa terrasse avec un livre...
Pas mal de ballades, de visites...
J'ai repris le travail et le mois d'août sera studieux. Mon fils aîné alternera des séjours chez papi ou chez mamie et des journées au centre de loisirs, le second retourne chez nounou.

La suite de ce billet sera un billet lecture un peu fourre-tout...





No impact man - Colin Beavan

Personne n'ignore plus le problème du réchauffement climatique et l'urgence à changer nos habitudes. L'auteur Colin Beavan, un américain vivant à Manhattan à décidé de prendre réellement les choses en main et de réduire au maximum son emprunte écologique. Il s'est lancé ce défi durant 1 an et ce livre est son expérience.
La tâche ne sera pas aisée parce qu'il ne s'agit pas de quelqu'un vivant à la campagne mais bel et bien d'un citadin en appartement avec sa femme accro du shopping et leur bébé.
Il ira étape par étape étape, comme supprimer les déchets (surtout couches, plat à emporter...), ne plus prendre ni ascenseur ni moyen de transport motorisé... Il ira même jusqu'à couper l'électricité chez lui.

Il faut être un peu fou pour se lancer dans cette expérience, mais je comprends vraiment ses angoisses et finalement il est juste lucide et courageux.
J'ai surtout apprécié que ce livre ne soit pas moralisateur. J'aurai quand même aimé plus de solutions concrètes au quotidien, il passe très rapidement sur certaines étapes.
Je recommande vraiment ce livre qui fait réfléchir.

J'hésite à lire dans le même genre, zéro déchet de Béa Johnson.




J'arrête de (me) juger : 21 jours pour changer - Olivier Clerc

Un livre très clair, facile à lire, très intéressant.
Mais il demande du temps pour faire les exercices proposés et j'avoue que je n'ai pas trouvé la motivation suffisante.







Et n'oublie pas d'être heureux ? Abécédaire de psychologie positive - Christophe André

Un de mes auteurs chouchou sur le sujet, mais un livre assez anectodique je trouve.
A lire par petite touche pour faire du bien au moral.



Power patate - Florence Servan-Schreiber

Florence Servan-Schreiber est journaliste, conférencière et formatrice. Elle anime des "Ateliers d'inspiration au bonheur" pour permettre à chacun d'introduire les enseignements de la psychologie positive dans sa propre vie.

J'avoue qu'avec ce livre je suis arrivée à saturation des livres du genre, j'en ai trop lu ces derniers mois.
Du coup je n'arrive vraiment pas à me plonger dedans malgré ses bonnes critiques.

samedi 4 juillet 2015

Les écureuils et Muchachas - Katherine Pancol

J'ai une relation un peu particulière avec cette auteur, Katherine Pancol, je l'aime bien et elle m'énerve en même temps.
J'en avais déjà parlé lorsque je l'ai découverte avec son roman les yeux jaunes des crocodiles, s'agissant du premier tome d'une trilogie, j'ai continué avec le tome 2, la valse lente des tortues.
Et j'ai récidivé avec le troisième tome dont je vais parler dans ce billet, les écureuils de Central Park sont tristes le lundi.





En 2 volumes je me suis vraiment attachée aux personnages de cette histoire, à commencer par Joséphine et Philippe, mais en même temps ils m'énervent, je n'aime pas spécialement son style d'écriture et plein de choses m'agacent, mais j'ai quand même eu l'envie de lire le 3e tome. Je râle mais je persévère et ce sont tout de même des pavés.

Je pense que d'être passée par un audiolib, m'a rendue plus indulgente. Tous les personnages (et il sont nombreux) de cette trilogie m'ont accompagnée durant mes trajets en voiture pendant un long moment et ils ont fini par faire partie de mon quotidien. Je suis sur que je n'aurai pas lu intégralement cette trilogie en "vraie" lecture.

Et lorsque je pensais en avoir fini, j'apprends qu'on retrouve une partie de ses personnages dans sa nouvelle trilogie des muchachas, et je n'ai pas su résister, j'ai donc écouter les 3 volumes à la suite.






Les 4e de couverture de Katherine Pancol sont toujours assez intrigant, voici celui des muchachas :

Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse.
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.
Des filles qui inventent, s enflamment, aiment.
Des filles qui se battent pour la vie.
Et les hommes ?
Ils sont là aussi.
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.
Elles font voler les destins en éclats.
Et ça n en finit pas !

On y retrouve Joséphine, Philippe et surtout Gary et Hortense, mais de nouveaux apparaissent :
L'histoire est celle de Stella qui essaye de sauver sa mère Noémie des griffes de Ray, un homme violent.
Au départ le lien entre nouveaux et anciens personnages n'est vraiment pas clair, il y aura bien une explication, même si je l'ai trouvé un peu tirée par les cheveux.

Et finalement après 6 romans, la boucle n'est pas bouclée, le sort de Gary et Hortense reste en suspens...

Concernant les audiolib, ils sont tous les 6 d'une grande qualité comme à chaque fois, je n'ai jamais été déçue. On a même droit à la fin des écureuils et à la fin du 3e muchachas à une interview de l'auteur qui éclaire beaucoup sur sa façon de travailler.

Pour achever ce billet, je parlerai de l'adaptation qui a été faite des yeux jaunes de crocodiles et que j'ai regardé surtout pour son casting à commencé par Patrick Bruel dans le rôle de Philippe, Julie Depardieu dans celui de Joséphine et Emmanuelle Béart pour interpréter Iris.
J'ai bien aimé cette adaptation sans prétention, fidèle au livre, je lui ai trouvé du charme.

dimanche 21 juin 2015

Je sors de ma torpeur bloguesque...

Je crois qu'il est temps de revenir ici, l'envie est là et surtout l'envie de lire est revenue.
C'est bizarre à chaque période de ma vie où j'ai arrêté de lire, je me suis rendue compte après coup que c'était des périodes où je n'allais pas très bien. Je ne sais pas quel est le lien de cause à effet, mais c'est comme ça.

En fait, depuis 2 ans je n'ai pas complètement arrêté de lire, mais mes lectures se sont orientées vers tout ce qui touche au développement personnel, à l'éducation, délaissant totalement le plaisir du roman.
Maintenant ce qui me manque le plus c'est le temps, comme toute maman, c'est dur de trouver du temps pour lire et au moment de me coucher la fatigue prime souvent sur l'envie.

Je commencerai dans ce billet par faire un petit tour des différents livres que j'ai lu sur le thème du développement personnel, il faudra peut être deux billets d'ailleurs, ensuite j'ai quelques livres audio à présenter (dans un prochain billet), j'ai en stock aussi quelques lectures que j'ai faites sur l'éducation et principalement l'éducation non violente et les romans reviendront par la suite.



Voici un livre qui m'a laissé perplexe : les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz.
Don Miguel Ruiz est un chamane des temps modernes, il présente ici les accords toltèques qui sont en fait des règles de vie.
Le propos est d'une simplicité troublante, le livre est court, percutant, sans concession.
Pour moi, il fait partie de ce genre de livre écrit par des personnalités hors norme, à l'exemple de Eckhart Tolle et son pouvoir du moment présent.
Cela peut faire réfléchir, mais son application est d'une extrême difficulté et demande un travail sur soi en profondeur qui ne peut être fait par une simple lecture.
Je préfère lire sur le sujet des livres plus proches de la réalité.

Et cela me permet justement d'amener le livre suivant...






Aime toi et la vie t'aimera, ce livre lumineux fait du bien, il n'est pas forcément simple à lire, les gens un peu hermétiques à la psychologie passeront leur chemin.

Tout y sonne si juste, tout est si finement analysé, que je me suis sentie moins seule et presque comprise avec certains de mes questionnement, certains de mes travers.
Un livre très riche à lire et à relire...



Pourquoi les femmes se prennent la tête, lorsque j'ai découvert ce livre, je n'ai vu que le titre et je l'ai acheté dans la foulée.
Ici l'auteur traite de ce qu'on appelle l'overthinking. La première partie expliquant l'origine du phénomène est assez intéressante, mais pour le reste, pas de solution miracle en vue.
Pas indispensable...


Trop intelligent pour être heureux ?
Il s'agit d'un livre abordant le sujet des adultes surdoués, il y a très peu de livre abordant ce thème, contrairement à ceux sur les enfants surdoués.
Mais que deviennent les enfants surdoués lorsqu'ils sont adultes ? C'est la question que se pose et qu'analyse l'auteur, psychologue qui s'est spécialisée sur ce sujet.

J'ai dévoré le début du livre tant je me reconnaissais dans ce portrait et tant la plume de l'auteur parait sincère, mais finalement cette lecture a fini par me déranger et je l'ai mise de côté.

mercredi 11 février 2015

Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi - Dominque Loreau


Dominique Loreau vit au Japon depuis 15 ans et prône la simplicité, la recherche d'une vie simple sans possession excessive, remettant en cause notre société de surconsommation.
Un minimalisme visant à simplifier sa vie.
Le livre qui l'a fait connaître est l'art de la simplicité. Elle a également écrit entre autre, l'art de l'essentiel et l'art de la frugalité et de la volupté...

Pourquoi un livre sur le ménage ? Ici l'auteur nous explique à quel point un intérieur encombré et poussiéreux est signe de désorganisation et entraîne stress et perte de temps.
Elle donne de nombreux conseils pour tenir sa maison propre et faire du ménage un moment agréable et efficace. Elle prône également l'utilisation de produits simples et écologiques (vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude, huiles essentielles...), plutôt que tous ces produits chimiques qui polluent nos intérieurs et coûtent chers.

Je fais partie de ces gens qui détestent plus que tout faire le ménage, depuis toujours c'est une véritable corvée et pour couronner le tout je suis la reine du bazar, je ne sais pas ranger, j'ai fait beaucoup de progrès par la force des choses car le fouillis qu'on peut se permettre seul ou en couple n'est tout simplement plus gérable dès que des enfants arrivent.
J'ai résolu (en parti) le problème il y a quelques années en prenant une femme de ménage. J'ai souvent du mal à l'avouer, je me dis que ça fait un peu "snob" tout de même de parler de sa "femme de ménage", mais sachant qu'on a droit à des déductions d’impôts en la payant avec les chèques emploi service, finalement cela ne revient pas si cher que ça et je ne m'en passerais plus pour rien au monde, surtout que j'ai trouvé une perle, elle vient un après midi tous les 15 jours et fait des miracles.

En fait, Je ne sais pas vraiment pourquoi ce livre totalement à contre courant de mes préoccupations, m'a attirée. J'y cherchais peut être une réponse à mon aversion pour le ménage, peut être allais-je enfin m'y mettre et apprécier cela (!?).
En tout cas je l'ai trouvé assez intéressant. Suite à sa lecture, j'ai fait plus d'effort de rangement et apprécié d'avoir des pièces moins encombrées, j'ai trié pas mal pour faire de la place.
J'ai apprécié également l'approche écologique.
Par contre je trouve les propos un peu extrêmes, affirmer qu'il est impossible d'être heureux si sa maison n'est pas rangée, comment peut-on affirmer quelque chose d'aussi radicale ?
Et quand on travaille et qu'on a des enfants on fait comment ? Ah mais l'auteur à la solution, ne plus rien avoir chez soi ! C'est sur sans meubles et sans objets, c'est plus simple.
C'est un peu triste non ? Sans tomber dans l'excès bien sur, je conçois assez peu ce minimalisme.

Finalement je suis contente d'avoir lu ce livre plutôt surprenant, un peu radical et sans concession il faut l'avouer, mais c'est pas mal de temps en temps de bousculer un peu ses habitudes et de réfléchir à notre rapport aux objets et à notre lieu de vie.

mercredi 21 janvier 2015

Puériculture, éducation... en vrac

2014 est bien derrière nous et je ne vais pas m'en plaindre car cela a été une année assez difficile pour moi.
Entre mon petit deuxième qui a bien tardé à faire ses nuits et mon grand qui nous a fait une grosse phase d'opposition, mes nerfs ont été mis à rude épreuve et j'ai été assez déstabilisée.

J'ai tenté de trouver des réponses dans les livres et dans ce billet, je voulais vous présenter certains d'entre eux. Voici donc un petit tour d'horizon de mes lectures sur le sujet. Certaines m'ont aidée, d'autres moins...

 Le sommeil de votre enfant - Anne Bacus





Des livres sur le sujet il y en à la pelle, dur de se décider pour un en particulier, j'ai finalement pris celui-ci en partie parce qu'il avait de bonnes critiques et disponible en format poche.

Les cycles de sommeil d'un tout petit son différents de celui d'un adulte et il peut être bon de les connaitre lorsque cela pose problème.
J'ai trouvé ce livre assez éclairant et je me suis rendue compte de certaines de mes erreurs, notamment les phases de sommeil agité où l'on peut croire que bébé est réveillé alors qu'il ne l'est pas, dans ce cas, le prendre est une mauvaise idée car on peut le réveiller pour de bon et perturber ses cycles.
Cependant avec un petit qui ne dort pas bien et ne fait pas ses nuits on se retrouve vite confronté au choix de le laisser pleurer ce qui peut être dur à vivre et certainement pas indiqué pour un tout petit avant 6 mois ou ne pas le laisser pleurer quitte à donner de mauvaises habitudes qui seront dures à corriger et épuisantes pour tous le monde.
Donc pas de recette miracle. (Mais cela existe-il ?)

Se faire obéir sans crier - Barbara Unell et Jerry Wyckoff


Ce que j'ai aimé dans ce livre, ce sont la présentation de cas concrets qui peuvent vraiment aider et donner des pistes pour résoudre certains problèmes.
Mais néanmoins ce n'est pas le livre que j'ai préféré sur ce thème.

Parents efficaces au quotidien - Thomas Gordon 



Derrière ce livre se cache une méthode assez réputée d'éducation non violente portant le nom de l'auteur, la méthode Gordon.
Je me suis beaucoup renseignée sur les types d'éducation dit non violent, cela me parle vraiment, mais je n'ai pas tellement accroché avec cette méthode en particulier que j'ai trouvé un peu compliqué à appliquer. Je ne conteste pas son efficacité et de toute façon on ne peux qu'encourager chaque parent qui se lance dans cette voie, mais elle nécessite de s'investir pleinement dedans, il faut repenser toute notre façon de communiquer avec l'enfant, hors je ne me suis pas sentie à l'aise avec. En plus j'ai lu ce livre en parallèle avec Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent et j'ai largement préféré ce dernier qui est devenue ma bible sur le sujet (j'y consacrerai un billet complet ça le vaut bien).

Au coeur des émotions de l'enfant - Isabelle Filliozat

J'ai trouvé ce livre extrêmement déstabilisant et je n'ai pas réussi à le terminer. A lire je pense quand on est bien dans sa tête et prêt à se remettre vraiment en question, à lire aussi si on se sent à l'aise dans son rôle de parent, car ce livre peut vite être vraiment culpabilisant. Au coeur des émotions de l'enfant, soit, mais aussi au coeur des émotions des parents et cela peut être dur à vivre selon sa sensibilité.

jeudi 1 janvier 2015

BONNE ANNEE


Je vous souhaite à tous une merveilleuse année.

Une année pleine de fou rire, de joies, d'amour, d'amitié, d'étoiles dans les yeux, de lectures passionnantes, de séries renversantes, de découvertes, de partage...