jeudi 23 mars 2017

TAG | Ce qui me rend heureuse

J'ai vu ce tag chez plusieurs blogueuses et booktubeuses et dernièrement c'est pluie de mots qui m'a donné envie de le faire à mon tour.
Il ne parle pas de livres, mais des petites choses qui nous rendent heureux.

1. Quel plat simplissime, autre que les pâtes, aimes-tu manger ?
J'adore les pizzas, alors ce n'est pas à proprement parler un plat simplissime, ce qui est simplissime c'est de l'acheter ^^
Parfois on se fait des pizzas maison, c'est monsieur qui les fait.
Sinon côté cuisine simplissime que j'adore et que je peux faire, une salade composée (riz, tomates, jambon ou thon, fromage...) ou des oeufs au plats (avec du pain tout frais, miam)

2. La chanson qui te mets de bonne humeur ?

Ca fait rire les oiseaux de la compagnie créole. C'est une chanson qui a accompagné mon enfance.
En fait la plupart des chansons de ce groupe me mettent en joie.

3. Le moment de la journée que tu préfères ?
La semaine, je dirais la pause déjeuner. J'ai la chance de pouvoir rentrer chez moi le midi car je ne travaille pas loin.
Certains jours je récupère mon fils aîné qui ne va pas à la cantine et on mange tous les deux en tête à tête, ensuite il se fait un mini temps repos-télé et moi je lis à côté de lui en buvant mon café 💕
Si je n'ai pas mon fils j'ai la maison pour moi toute seule j'en profite pour manger tranquillement en regardant un épisode d'une série. C'est ma bulle d'oxygène dans ma journée, le soir c'est trop souvent la course pour vraiment en profiter.
Le week end j'adore le petit déjeuner en famille, savourer mon café sans être pressée par le temps. Mais mon moment préféré du week end c'est le début d'après midi, les enfants se reposent devant la télé et moi je lis prêt d'eux dans le canapé.

4. Une des plus jolies surprises que l'on pourrait te faire ?
Nous organiser une petite escapade en amoureux pour nos 10 ans de mariage, Madrid ou Rome...
On en a parlé, mais avec le déménagement j'ai bien peur que les finances nous manquent.

5. Ton vêtement fétiche ?
Les gilets, pour accompagner n'importe quelle tenue et tenir chaud.
Que ce soit en journée ou le soir pour cocooner.

6. Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?
Mes fils qui jouent ensemble tranquillement.

7. Un de tes souvenirs les plus heureux ?
Mon mariage, lorsque nous avons échangé nos voeux à l'Eglise. Le tremblement dans sa voix c'était tellement touchant.

8. Une fois où tu as pleuré de joie ?
Quand la sage femme a déposé mon fils aîné dans mes bras.
Pour mon second c'était plus stressant, donc j'ai éprouvé plus du soulagement que de la joie.

9. Une période de ta vie particulièrement cool ?
Mes années fac, j'y ai rencontrés mes amies, on était à fond dans les mangas, le Japon...

10. Un lieu que tu aimes, où tu te sens bien ?
Je voudrais dire chez moi, mais ce n'est plus tellement le cas et c'est bien en partie pour ça qu'on va déménager. On se sent vraiment trop à l'étroit depuis qu'on est 4.
Les chambres des enfants sont petites du coup notre salle à manger ressemble plus souvent à une salle de jeu en bazar, on s'est vraiment laissé envahir par un trop plein de jouets et c'est très pesant.
Notre canapé est en train de rendre l'âme, le bureau où j'ai mon coin bibliothèque est devenu une buanderie encombrée de corbeilles de linge...
Mon mari ressent la même chose. Heureusement nous avons trouvé notre future maison, elle est grande, plus de pièces, plus de places, les enfants auront de quoi s'amuser sans nous envahir de jouets. j'ai commencé à faire quelques cartons, j'en profite pour faire un grand tri par la vide. La date du déménagement n'est pas encore fixée, mais ce sera en juin je pense.
J'ai vraiment besoin de repenser mon organisation concernant le rangement et l'entretien de la maison et quoi de mieux qu'un nouveau départ dans une nouvelle maison pour partir sur de bonnes bases, j'ai ainsi repéré plusieurs lectures qui me tentent beaucoup :
Maison zen de Keisuke Matsumoto
la magie du rangement de Marie Kondo
Détox ta maison de Judith Crillen
Manifeste pour une maison rangée de Anne-Solange Tardy
et dans un autre registre mais pas si éloignée que ça :
Magical timing, l'art de retrouver du temps pour soi de Diane Ballond Rolland.

11. Le compliment le plus chouette que l'on pourrait te faire ?
Que je suis une chouette maman. Je crois que c'est ce qui me tient le plus à coeur. Ce n'est pas toujours facile avec mon fils aîné qui a un fort caractère et à mon grand désespoir les relations sont souvent tendues entre son père et lui. J'ai tendance à me remettre beaucoup en cause. J'ai pas mal lu sur l'éducation, notamment non violente, mais c'est difficile à appliquer vraiment au quotidien.
Je crois qu'il me faudrait un peu plus de bienveillance, déjà envers moi-même et de la patience, beaucoup, énormément. La méditation aide je le sens. Je continue dans cette voie, mais ça prend du temps.

12. La personne avec qui tu pourrais rester des heures ?
Mon mari bien sur. Quand on arrive à se faire une escapade en amoureux, virée shopping, ballade, ciné ou resto c'est toujours de chouettes moments.
Et le soir, je n'aime pas que l'on passe nos soirées séparées ou que l'on soit chacun de notre côté.
Quand les enfants sont couchés, la maison rangée, que je suis démaquillée et en tenu confort, j'aime me préparer une infusion avec du miel et m'installer prêt de lui pour regarder une série. Toute seule c'est pas pareil.

13. Qu'est-ce qui te ferais plaisir actuellement ?
ralentir le temps, savoir plus me poser et profiter du moment. J'ai trop souvent l'impression d'être en train de courir. Mais j'imagine que c'est le lot commun de toute maman qui travaille, avec 2 jeunes enfants...

vendredi 17 mars 2017

Appelez la sage-femme - Jennifer Worth


J'ai découvert Call the midwife (le titre en VO) par l'intermédiaire de la série TV qui en est l'adaptation. C'est une série anglaise très populaire de l'autre côté de la Manche, qui compte déjà 6 saisons. Je reparlerai de cette série tout à l'heure, mais je vais déjà vous présenter le livre.

L'autrice, Jennifer Worth, est décédée il y a seulement quelques années. Elle avait écrit ses mémoires au début des années 2000 sur son apprentissage du métier de sage-femme au sein du couvent de Nonnatus House.
Elle n'a qu'une vingtaine d'années dans les années 50, lorsqu'elle s'installe dans ce couvent. Elle-même n'est pas religieuse, mais ce sont les soeurs qui vont achever sa formation et qui s'occupent du suivi des grossesses et des accouchements.
Elles interviennent dans l'East End de Londres, un quartier très pauvre où vivent les dockers avec leurs familles.

Ce livre est passionnant, cela se lit comme un roman, on y apprend énormément sur les conditions de vie dans ce quartier à cette époque, le métier de sage-femme et l'évolution de la médecine et de l'obstétrique...
Les conditions de vie des habitants de ce quartier et le manque d'hygiène apparaissent assez effrayants. Des familles avec 10 enfants et plus peuvent vivre dans une ou deux pièces sans salle de bain avec WC commun sans que personne ne trouve cela anormal. Quand je pense que nous allons déménager parce qu'on se sent à l'étroit à 4 dans nos 100m2, j'ai presque honte

La partie la plus intéressante est bien de comprendre comment est né le métier de sage-femme, comment il s'est professionnalisé. Jusqu'à une époque pas si lointaine il n'y avait aucun suivi médical de grossesse et bien sur en cas d'accouchement problématique les chances de survie de la femme et de l'enfant était souvent faible. Les taux de mortalité annoncés font froid dans le dos. Dans les années 50, les choses ont déjà évoluées et cela s'améliore, mais c'est obtenu de haute lutte car les médecins hommes ont longtemps rejeté cette profession la jugeant inutile, quelle aberration !
Les premières sages-femmes ont dû mener une vraie lutte pour faire reconnaitre la nécessité d'un suivi médical des femmes enceintes.
C'est étonnant de le constater, sachant qu'aujourd'hui nous sommes tombé dans l'excès inverse où la grossesse est surmédicalisée. Je suis éminemment reconnaissante de toutes ces avancées qui m'ont permis de mettre au monde 2 enfants dans de bonnes conditions, rassurée d'être entre de bonnes mains, mais de nos jours, le suivi de grossesse peut être vraiment stressant et culpabilisant.
Mais je m'écarte du sujet, revenons à ce livre qui m'a vraiment remuée : Finalement l'autrice nous parle assez peu de sa vie personnelle, son métier prend le pas sur tout, c'est une véritable passion, on apprendra juste qu'à l'origine de tout cela, il y a son amour pour un homme inaccessible qu'elle a fuit (un homme marié ?). De même malgré quelques petites histoires autour de soeur Monica Joane, soeur à la retraite et perdant légèrement l'esprit, et quelques escapades avec un groupe d'amis, on n'en saura guère plus sur sa vie, les différents protagonistes n'étant qu'esquissés. Cette partie est bien plus développée dans la série, j'y reviendrai.

Le récit se concentre donc sur les familles, sur ces femmes dans ce moment si particulier qu'est l'accouchement. Le côté humain prime et est tellement bien décrit, vivant, touchant et authentique. Des histoires tragiques, des bébés qu'on arrache à leur mère parce qu'elles sont trop jeunes ou trop pauvres ou que leur bébé est noir (suite a une infidélité), des maris violents, des enfants en pagaille parce que pas de contraception, mais également des histoires belles et touchantes comme cette famille qui attend son 24e, puis 25e enfant (!!) avec toujours le même amour...

Le livre contient une préface signée d'Agnès Ledig, je n'ai encore jamais lu de ses romans, mais j'entends régulièrement parler d'elle. Son dernier livre, De tes nouvelles, est sorti il y a peu. J'ai donc ainsi découvert que Agnès Ledig était elle-même sage-femme.

Au final, j'ai énormément apprécié la lecture de ce livre qui est un coup de coeur. On y apprend énormément, les histoires sont fortes, et touchantes, c'est vraiment passionnant et en même temps, il faut parfois serrer les dents, certaines choses m'ont vraiment remuée et je me suis sentie vraiment reconnaissante des progrès de la médecine et des techniques d'accouchement qui font qu'à mon époque je peux l'envisager sans craindre pour ma vie et celle de mon bébé.

Je recommande chaudement ce livre, si vous êtes maman, peut être un peu moins si vous ne l’êtes pas encore. J'avoue que je n'aurais pas aimé moi-même lire ce livre avant d'avoir mes enfants, cela m'aurait probablement fait frémir plus que de raison. Mais c'est bien sur une question de sensibilité.

Il existe une suite en VO, mais malheureusement je n'ai pas l'impression qu'une traduction soit prévue et c'est plus que dommage.

A présent quelques mots sur la série, j'en suis à la saison 3 et je l'aime énormément, on y retrouve les histoires touchantes de ces familles à chaque fois autour d'une grossesse, je trouve que c'est un très bon complément du livre car les personnages de l'autrice, des autres sage-femme et des soeurs de Nonatus House sont bien plus développés et mis en avant, avec sensibilité, humanité et humour. Un petit monde que j'adore suivre au fil des épisodes.
La série est disponible sur Netflix et toujours en cours de diffusion en Angleterre où une 7e saison est prévue.

ce livre était dans ma wish list et je l'ai offert à un chocolatdansmonroman lors d'un swap. Je lui ai ensuite proposé d'en faire une lecture commune dans le cadre du challenge des 12 thèmes pour le mois de mars. Le thème étant un livre se déroulant en Angleterre, c'était une belle occasion, surtout que sans ça je ne me serais peut être pas décidée à le lire de si tôt.
Cette lecture compte également pour mon challenge ABC.

Petit aparté qui n'a rien à voir, c'est le premier billet ou vous me verrez écrire le mot autrice, avant cela j'écrivais soit auteur ou auteure, sans me poser plus de questions et puis j'ai eu récemment envie de savoir exactement ce qu'il en était.
J'ai ainsi appris que le terme officielle en France est autrice, même s'il est peu utilisé. Comme c'était récemment la journée des droits de la femme, j'ai lu plusieurs choses sur internet, notamment cet article très intéressant et j'ai donc décidé d'utiliser dorénavant ce mot, même si je vous avoue que je ne l'aime pas trop à l'oreille.


mardi 14 mars 2017

Week end à lire

Ce week end c'était le premier week end à lire. Vous connaissez le week end à 1000 qui consiste à lire mille pages du vendredi soir au dimanche soir ? Ce challenge est assez populaire sur la blogosphère et a lieu régulièrement chaque année.
Je n'y avais jamais participé car je le trouve trop ambitieux pour moi, je lis plutôt lentement et bien sur avec la vie de famille et 2 jeunes enfants, 1000 pages c'est mission impossible ou à moins de ne lire que des BD mais je trouverais ça lassant je crois. Le week end à lire c'est le même principe, mais on fixe soit même son nombre de pages, c'est parfait donc.

Je me suis fixée 400 pages car j'avais pas mal de choses prévues ce week end là.
Voici le suivi de mon week end. Dans ma PAL, j'avais mis mon livre en cours que je venais juste de commencer, Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 1. Si je m'en lasse j'ai une valeur sure que je veux absolument relire, Harry Potter à l'école des sorciers, je suis vraiment contente car je n'ai jamais relu cette saga depuis toute ces années, ce sera la première fois.
J'ai également des mangas, Rg Veda tome 4 de Clamp et Minuscule, tome 1 de de Takuto Kashiki

Vendredi soir j'étais toute seule avec mes 2 loulous et pas mal de choses à faire, donc j'ai assez peu lu surtout que je devais me lever tôt le samedi.
J'ai fini un manga que j'avais en cours, Underwater tome 1, 36 pages. Puis j'ai lu 28 pages de Miss Peregrine et les enfants particuliers avant de tomber de sommeil.
Soit 64 pages.

Samedi, je partais passer la journée à Paris pour voir mes amies que je n'ai pas revu depuis des mois ! je suis super contente et comme j'ai pas loin de 5h de train aller et retour, c'est parfait pour lire.

Le matin j'ai lu :
- Rg Veda tome 4, en entier, 195 pages
- le 1er chapitre de Harry Potter à l'école des sorciers, 24 pages
- 49 pages de Miss Peregrine et les enfants particuliers

Le soir au retour :
- J'ai commencé minuscule, mais je n'ai pas trop accroché et l'ai abandonné au bout de 70 pages
- 63 pages de Miss Peregrine et les enfants particuliers

Je suis rentrée à la maison il était 22h30 et je n'ai pas eu le courage de relire avant de dormir.
Total de pages pour le samedi : 401 pages

Le dimanche, journée tranquille en famille avec quand même pas mal de choses à faire, déjà passer du temps avec les enfants que je n'avais pas du tout vu la veille, faire des cartons, un brin de ménage...
Je n'ai lu que 30 pages de Miss Peregrine et les enfants particuliers.

Pour le total du week end j'arrive à 495 pages, c'est pas mal.

dimanche 12 mars 2017

Je lis avec mes enfants

Un petit tour des derniers albums ou livres lus avec mes enfants, du moins ceux qu'on a vraiment aimés.






Par l'école j'ai pris un abonnement à l'école des loisirs pour mon p'tit bonhomme. Le premier titre reçu, splatch a eu un franc succès et même auprès du plus grand.
L'histoire est très graphique avec peu de texte. Cela commence par des animaux qui plongent un a un dans l'eau, d'où le splatch, mais quand des animaux de la ferme commence à côtoyer des animaux sauvages, il y a de quoi se poser des questions. Finalement tout prendra sens avec une conclusion surprenante et rigolote qui replace l'histoire dans une autre perspective.



Le capitaine Jean Lafrousse ou la légende du pirate catastrophique :
Jean Lafrousse est le pire pirate de l'histoire, la risée de tous les autres qui ne se privent pas de lui piquer ses trésors.
Mais un jour suite à une série de petits incidents et autre concours de circonstances hilarants pour les enfants, Jean Lafrousse deviendra, malgré lui, une vraie terreur.



Avec mon fils aîné nous lisons à présent beaucoup de contes et plus uniquement des albums. Il est très demandeur. J'avais pris celui-ci à la bibliothèque et il a adoré.
Des contes pour enfants qui font (gentiment) peur, qui les font réfléchir également et qui renvoient à des peurs et à des questionnements essentiels. Les contes sont bien là pour ça, n'est ce pas ?





Dans Bravo, 2 enfants assistent à un spectacle de cirque, avec pas mal de loupés mais plutôt drôle, mais lorsque le feu se déclenche, c'est panique à bord. Un petit album rigolo qui nous montre aussi que rester calme permet de trouver des solutions simples lorsque les problèmes se présentent. En effet le feu n'est pas bien gros et les enfants voient tout de suite le seau d'eau juste à côté alors que tous les autres paniquent et courent inutilement partout.




Bien sur je n'ai pas choisi ce titre par hasard, mon fils qui a 3 ans maintenant a beaucoup de difficulté à se séparer de sa tétine, on essaye de fortement limiter la journée, mais c'est dur pour lui.
Ce livre l'a bien fait rire et j'espère que ça l'aidera à se préparer doucement à lâcher sa tétine, même si là tout de suite c'est pas gagné.

jeudi 9 mars 2017

Fairy Tail tomes 1 à 3 - Hiro Mashima


Fairy Tail est un shonen manga publié au Japon depuis 2006. La série compte actuellement plus de 50 tomes (!) et est publiée en France par Pika Édition. Il existe également une adaptation en série anime.

Dans un royaume imaginaire où la magie existe, les mages sont organisés en guilde et supervisés par un conseil de la magie. Cela permet de les contrôler mais également de leur confier des tâches, les mages louant leur service par le biais de petites annonces.
Une guilde cependant pose régulièrement problème car ses membres sont réputés ingérables et leurs missions finissent toujours par provoquer dégâts et destructions, il s'agit de Fairy Tail.

Ce manga est vraiment très populaire et a une longévité qui force le respect, il n'en fallait pas plus plus pour me donner envie d'y jeter un oeil, et ce d'autant plus que les premiers tomes étaient dispos à la médiathèque.

Nous y suivons Lucie, une jeune fille maîtrisant la magie des constellations qui souhaite entrer dans la guilde Fairy Tail. Elle rencontre Natsu qui possède le pouvoir du feu et qui en fait partie. Elle se retrouve entraînée avec lui et son chat Happy dans des aventures extravagantes.

J'ai lu 3 tomes de ce manga et j'ai plutôt bien aimé. On est dans un univers fantasy avec des magiciens, des magiciennes courts vêtus, des aventures, des méchants, de la baston...
De nouveaux personnages apparaissent au fur et à mesure et même si il y a des antagonismes, ils se serreront les coudes en cas de coup dur. C'est le scénario typique du groupe de héros qui évoluent au fil du récit. Il y a beaucoup d'humour, on retrouve le style de héros qui a l'air d'un parfait abruti, mais est bien sur super fort et des héroïnes badass...
Bref de quoi alimenter 50 tomes d'aventures divertissantes où chacun pourra s'identifier, mais avec pas mal de clichés.

J'ai lu 3 tomes et je pense m'arrêter là. Ca ne m'a pas déplu, c'est sympa à lire, mais ça n'apporte rien de neuf. Je ne juge que sur ces 3 tomes, peut être la série prend-elle plus d'ampleur au fil du temps (?).

Ce manga s'adressera surement plus facilement aux adolescents, pour ma part, j'ai certainement un peu passé l'âge et recherche à présent des récits avec plus de profondeur.

Cette lecture compte pour mon challenge Bookisney

mardi 7 mars 2017

Bilan de mes challenges 2017 à fin février

Voici mon point mensuel sur mes avancées de challenges.

Deux petits nouveaux font leur apparition, tout d'abord la relecture commune sur toute l'année de la saga Harry Potter, organisée par Moody take a book.
Et ça tombe très bien car j'avais prévu de les relire.
Voici les dates planifiées pour toute la série. Ce sont à chaque fois des dimanches : 02/04, 07/05, 04/06, 16/07, 03/09, 15/10, 10/12.


Nouvelle inscription également pour le challenge avril en albums, qui comme son nom l'indique durera le temps du mois d'avril et concernera les albums jeunesse.



J'ai lu  entre ici et ailleurs de Vanyda et l'adaptation BD du journal d'Anne Frank
Mes chroniques sont à venir



Chez Pikobooks, en attendant la sortie du film avec Emma Watson.
Je vous renvoie vers mon billet détaillé. J'ai terminé ce challenge.


http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=25885

Le challenge des 12 thèmes est proposé par A-little-Bit-dramatic

En février le thème était « Cœurs sur toi »
février, c'est le mois des amoureux. Si on lisait une romance ? Epoque, lieux, vous avez l'embarras du choix ! !

J'ai lu Sanditon de Jane Austen et Marie Dobbs

En mars, le thème est « My tailor is rich » 
un livre dont l'action se passe en Angleterre.

Je suis en train de lire appelez la sage-femme de Jennifer Worth


http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=25547&p=1


MENU PETER PAN [A finir pour fin mars]
• Peter Pan - Un livre jeunesse : la véritable histoire de Noêl de Marko Leino
• Wendy - Un livre dont la famille tient un rôle important
• Clochette - Un livre fantasy
• Capitaine Crochet - Un livre qui a pour thème la mer ou la piraterie

J'ai terminé ce menu, mais pas encore publié les chroniques.


https://4.bp.blogspot.com/-hn4srTcpc-s/V_dtDpO6J9I/AAAAAAAAGlw/0sOc0Om6ojEeZsBMKdoez5azagYbn3GsgCLcB/s320/abclogoshadow.gif

En février, j'ai lu :
Sanditon de Jane Austen
Rg Veda tome 1 de Clamp
Entre ici et ailleurs de Vanyda (changement dans la liste d'origine)
Mon 1/2 challenge (avancement 4/13)
A. Jane Austen - Sanditon - 403 pages - classique
B. Dominique Butet  - La méditation pour les enfants avec Yupsi le petit dragon - 144 pages - enfance et éducation
C. Clamp - Rg Veda tome 01 - 195 pages - manga
F. Elena Ferrante - L'amie prodigieuse, tome 2 : Le Nouveau Nom - 554 pages - roman
G. René Grousset - l'épopée des croisades - 321 pages - Historique
J. Darynda Jones - Charley Davidson - 415 pages - Bit-lit
K. Robert Kirkman - Walking Dead, tome 13 : Point de non-retour - 142 pages - comics
M. George R.R. Martin - Le Trône de Fer, intégrale, tome 3 - 1152 pages - fantasy
P. Régine Pernoud - la femme au temps des cathédrales - 384 pages - historique
R. Carlos Ruiz Zafon - Marina - 302 pages - roman
S. Elif Shafak - la bâtarde d'Istanbul - 377 pages - roman
T. Léon Tolstoï - Guerre et paix, tome 1 - 982 pages - classique
W. Martin Winckler - Le choeur des femmes - 688 pages - roman

Mon challenge complet (Avancement 7/26)
A. Jane Austen - Sanditon
B. Dominique Butet  - La méditation pour les enfants avec Yupsi le petit dragon
C. Clamp - Rg Veda tome 01
D. Victor Dixen - Phobos tome 1
E. Amy Engel - Book of Evy
F. Elena Ferrante - L'amie prodigieuse, tome 2 : Le Nouveau Nom
G. René Grousset - l'épopée des croisades
H. Tsukasa Hojo - City Hunter tome 2
I. Mitsu Izumi - Ano Hana tome 1
J. Darynda Jones - Charley Davidson
K. Robert Kirkman - Walking Dead, tome 13 : Point de non-retour
L. Frédéric Lenoir - philosopher et méditer avec les enfants
M. George R.R. Martin - Le Trône de Fer, intégrale, tome 3
N. Aurelie Neyret - Les carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié
O. Yoshitoki Oima - A Silent voice, tome 1
P. Régine Pernoud - la femme au temps des cathédrales
Q. QuinRose - Alice au royaume de coeur tome 1
R. Carlos Ruiz Zafon - Marina
S. Elif Shafak - la bâtarde d'Istanbul
T. Léon Tolstoï - Guerre et paix, tome 1
U. Yuki Urushibara - Underwater : Le village immergé, tome 1
V. Vanyda - Entre ici et ailleurs
W. Martin Winckler - Le choeur des femmes
X. Collectif - 1, 2, 3... bonheur !. Le bonheur en littérature
Y. Kye Young - Audition tome 1
Z. Francesca Zappia - Je t'ai rêvé 



Je participe également au challenge emprunts de Livres 2017
En février j'ai emprunté et lu (à la bibliothèque) :
- Eleanor & Park de Rainbow Rowell
- Arslan tome 1
 - le journal d'Anne Frank en BD
- Orange tome 2

Autres emprunts en janvier :
les délices de Tokyo de Durian Sukegawa (bibliothèque
A silent voice tome 1 (bibliothèque)



Le challenge Histoire, illimité, qui me tient à coeur car c'est moi qui l'avait lancé à l'origine, repris par Lynnae.

Pas d'ajout en février

Mes participations de 2017 :
la femme au Moyen Age de Jean Verdon





Le challenge des pavés, un petit nouveau où on cumule des points selon le nombre de pages d'un livre.
On considère que c'est un pavé à partir de 400 pages en grand format et 500 en poche.
Je me suis inscrite pour me motiver à sortir certains pavés de ma PAL que j'ai très envie de lire mais que j'ai tendance à repousser justement parce que ce sont des pavés.

Total à fin février : 0


samedi 4 mars 2017

#CLBLB - Mes lectures et mes visionnages autour de la Belle et la Bête

Depuis le début de l'année je me suis pas mal immergée dans l'univers de la Belle et la Bête.

Côté lecture, j'ai commencé par le conte original écrit par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont.
C'est une belle lecture, un conte de mon enfance, je me suis rappelée d'ailleurs l'avoir lu quand j'étais petite.




J'ai lu la version intégrale, j'en ai également lu une version raccourcie avec mon fils.


Je lui ai également proposé la version livre audio où le texte a été remanié par Marlène Jobert, car il adore écouter des histoires et nous sommes fans des livres audio de Marlène Jobert (j'en reparlerai).


J'ai regardé à cette occasion la version Disney que je n'avais pas revu depuis des années. Je l'ai trouvé toujours aussi belle. Je l'ai fait découvrir à mon fils aîné qui l'a beaucoup aimé.

 
Nous avons aussi regardé la Belle et la Bête 2 qui se passe à Noël, même si on s'éloigne pas mal de l'esprit du conte, avec une histoire manichéenne où il faut systématiquement un méchant ce que j'ai un peu regretté.


Quant à moi j'ai découvert le film de Christopher Gans que j'ai beaucoup aimé, je l'ai trouvé envoutant, l'intrigue est approfondie, plus riche. Je trouve que le rôle de la Bête convient parfaitement à Vincent Cassel.


Je suis également allée voir du côté des versions étrangères du conte, avec ce livre : Trois histoires de la Belle et la Bête racontées dans le monde.
On y retrouve la version française de Mme Le Prince de Beaumont, une version norvégienne, à l'Est du soleil et à l'ouest de la lune où la bête est un ours, mais il reprend forme humaine la nuit, et une version japonaise le choja escargot.
C'est cette dernière qui est ma préférée : " Il était une fois un couple très pauvre qui n’arrivait pas à avoir d’enfant. Un jour, la femme implora la divinité de l’eau pour qu’elle lui en donne un, quel qu’il soit, même si c’était un escargot… "

La relation entre l'escargot et sa belle est touchante et l'escargot n'a pas cette personnalité colérique des autres versions, il est au contraire attachant.



Avec tout cela, j'ai bien rempli mon challenge la belle et la bête.

Je pensais également lire une adaptation contemporaine, notamment avec un palais d'épines et de roses de Sarah J. Mass, mais ayant d'autre lecture en cours, je ne l'aurai pas terminé avant la fin du challenge.

D'autres lectures, me tentent beaucoup et devraient rejoindre ma PAL prochainement :


vendredi 3 mars 2017

Book haul #4

Voici les petits nouveaux achetés ou empruntés au mois de février.

D'abord les achats.




















Une version moderne du conte de la Belle et la Bête acheté dès sa sortie.
Il s'agit du 1er tome d'une trilogie.




















Le témoignage d'une maman d'enfant autiste. Aujourd'hui son fils a 22 ans et elle nous livre ce qu'a été sa vie avec lui.
Je l'avais repéré lors du dernier masse critique, je n'ai pas été sélectionnée, mais j'avais vraiment à coeur de le lire.


Synospsis :
Bienvenue au Moyen-Age ! Ou plutôt bienvenue dans le merveilleux, l’imaginaire, l’aventure du Moyen-Age. Il nous est à la fois familier, des chevaliers de la table ronde à la série télévisée Kaamelott, et il nous paraît si lointain : "Nous ne sommes plus au Moyen-Age". En quarante séquences vivantes et imagées, Michel Zink, l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la littérature médiévale nous fait entrer dans le monde des poèmes, des romans, des chansons, des légendes du Moyen-Age. L’univers des troubadours n’était pas celui des baba-cool à guitare mais celui des poètes exigeants et des hommes de cour. Ils recherchaient avant tout l’élégance des manières, de l’esprit, des sentiments. Le Moyen-Age, c’est aussi la voix amoureuse des femmes qui se fait entendre en poésie. Sait-on par exemple que "Malbrough s’en va t’en guerre" est une chanson du XVIIe siècle mais héritière d’une tradition qui remonte au Xe siècle. La légende de Roland a t-elle existé réellement ou est-elle une invention qui a modelé notre histoire nationale ? Qui était le roi Arthur imaginé par Chrétien de Troyes ? L’amour occupe une place essentielle au Moyen-Age et particulièrement l’amour conjugal. Ici, la vie est une quête au plus près de la nature : Quête du Graal et du merveilleux. Entrez de plain-pied dans le Moyen-Age, voici sans doute la plus belle des invitations au voyage proposé avec humour et légèreté par un troubadour du XXe siècle.




















J'en ai pas mal entendu parler, je veux me faire ma propre idée.

Des mangas et 1 BD pour le prix livraddict et le tome 3 de Orange parce que j'accroche bien à cette série.

Et les emprunts à la bibliothèque : 1 manga, la BD du journal d'Anne Frank et les 2 premiers tomes de Miss Peregrine et les enfants particuliers.