lundi 4 septembre 2017

Nymphéas Noirs - Michel Bussi


Je lis assez peu de roman policier mais celui-ci me tentait car l'histoire se déroule à Giverny, là où habitait Monet. La peinture, l’impressionnisme et Giverny sont au coeur de ce récit et je trouvais que c'était une belle façon d'en apprendre plus sur le sujet tout en suivant une enquête policière.

L'intrigue est basique pour ce genre de roman, un meurtre à eu lieu à Giverny et nous allons suivre l'enquête.
Du côté des personnages, nous avons 3 femmes, d'âges différents, l'une est une fillette que j'ai bien aimée, elle m'a touchée et émue, elle est douée pour la peinture s'est liée d'amitié avec un vieux peintre américain.
Il y a aussi l'institutrice du village, jeune femme dans la trentaine, elle m'a plutôt agacée, elle est assez clichée et trop romanesque à mon goût, et nous avons pour finir une vieille dame, du genre acariâtre. J'ai bien aimé son franc parlé.

Et comme dans tout bon roman policier, il faut également un inspecteur, mais malheureusement je ne l'ai pas aimé et il m'a un peu énervée. Sa façon d'enquêter est plutôt douteuse, mêlant vie privée et enquête.
Il y a également son adjoint, lui m'a plus plu.

Finalement concernant cette lecture j'ai trouvé beaucoup, beaucoup de longueurs, le tout début est intrigant, mais ensuite rien n'avance. J'ai failli abandonner.
Mais plusieurs personnes m'ont dit que la fin était vraiment très surprenante et que ça valait le coup d'aller au bout. Je me suis laissé convaincre, et je cherchais à deviner quelle pouvait être cette fin si surprenante, du coup j'avais un peu deviné, mais pas tout. Mais j'ai surtout eu l'impression que l'auteur nous avait mené en bateau et je n'ai pas spécialement apprécié.

Je reste vraiment sur cette impression de longueur et d'un brin d'ennui.

J'ai écouté cette histoire en livre audio et rien à redire sur la qualité. Audiolib est toujours une valeur sure.

Vous pouvez également retrouver mon avis sur ce livre en vidéo.

Et cette lecture compte pour le challenge des 12 thèmes, au mois d'août il fallait lire un roman policier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire