mercredi 28 mars 2012

1 an !

Mon petit bonhomme a eu un an la semaine dernière !

Difficile de résumer une année comme ça, tant de changements, tant de progrès.

C'est bizarre les gens posent souvent les mêmes questions, pendant longtemps ça à été est-ce qu'il fait ses nuits ?
Maintenant c'est est ce qu'il marche ? (non et je ne pense pas que ce soit pour tout de suite...)

Ce qui est rigolo c'est essayer de discerner ce que sera son futur caractère. Je vois un petit garçon plutôt calme et réfléchi (des fois il est super concentré et sérieux), très sociable, adorant faire le pitre, un peu téméraire, et surtout un petit bavard.

Le mercredi journée des enfants, un rendez-vous organisé par Liyah.

mardi 27 mars 2012

Top ten tuesday


Je trouve que les thèmes des top ten commence à tourner un peu en rond à force, mais celui de cette semaine me tentait quand même.

Les 10 livres que vous avez abandonnés ou que vous avez eu du mal à terminer

1) Twilight tome 1 -de Stephenie Meyer
Vraiment je n'ai pas pu et pourtant j'ai essayé et persévéré.

2) Quand souffle le vent du nord - Daniel Glattauer
Tant de critiques élogieuses m'avaient convaincue que j'allais aimer et c'est tout le contraire qui s'est produit.

3) Histoire de la Rome Antique - Lucien Jerphagnon
Intéressant, mais laborieux

4) Les guerres du miroir, tome 1 - Frank Beddor
D'excellentes critiques et pourtant je n'ai pas été convaincue

5) Gen d'Hiroshima - Keiji Hakazawa
J'ai vraiment vraiment du mal avec les récits se passant pendant les guerres mondiales

6) les enfants d'Alexandrie - Françoise Chandernagor
je l'ai terminé, mais j'ai trouvé la fin vraiment longue.

7) Mémoires d'Hadrien - Marguerite Yourcenar
Un rendez-vous râté

8) César Imperator - Max Gallo
Un peu fâchée avec Max Gallo depuis

9) Millenium - Stieg Larson
Rebutée par les scènes de violences sexuelles, je l'ai lu en entier, mais le tome 2 est enseveli dans ma PAL et ne me tente pas pour le moment.

10) Hunger Games tome 3
J'en reparlerais dans un prochain billet, mais j'ai du mal à le finir.

dimanche 25 mars 2012

Petit tour du côté des magazines


A l'occasion de la semaine de la presse sur les blogs organisée par Hérisson, j'ai eu envie de faire un billet sur le sujet, pour changer un peu.
Je ne parlerai pas d'un magazine en particulier, mais plutôt de tout ceux que je lis régulièrement ou occasionnellement.

J'ai tendance à fuir la presse féminine, pour des conseils modes/beauté, je préfère les blogs que je trouve plus authentiques.
De même je ne lis pas de magazines purement culturel car je les trouve souvent trop élitiste ou trop parisien et ça à le don de m'énerver.

Il y a pourtant une exception à la règle, un magazine que j'aime beaucoup : Muze.
Avec pour thème Culture/allure/littérature.
Il aborde vraiment des domaines variés avec un ton que j'adore, par contre il ne sort plus que 4 fois par an.

Je ne suis abonnée qu'à une seule revue, le programme télé, chez nous c'est télé poche, j'y suis fidèle depuis plus de 15 ans. J'aime son petit format, ses critiques, les articles qui ne sont pas trop racoleurs, ni trop people.

Depuis quelques mois Je lis pratiquement systématiquement le magazine séries mag que j'aime beaucoup pour ses interviews et ses articles et les séries abordées. J'envisage de m'abonner à l'occasion.


Je suis accro au magasine de jeu logimage, où comment noircir des cases peut devenir une obsession. lol


Dernièrement j'ai fait un peu le tour des magazines pour les petits.
Avec mon fils (1 an déjà !), nous avons lu papoum et Popi. J'ai une petite préférence pour papoum mais je les ai trouvé sympathiques tous les deux (mais un peu chers)




Régulièrement à la maison également Auto plus, c'est monsieur qui lit, mais comme j'ai droit à des comptes rendus détaillés, j'ai l'impression de l'avoir lu également ^^

samedi 24 mars 2012

Le samedi, c'est shopping


Cette semaine ma garde robe s'est enrichie de ce cardigan, acheté chez promod


J'ai craqué sur sa couleur coquelicot, bien soutenue, parfaite pour commencer le printemps et un prix tout doux.
Avec le retour du soleil et de la douceur, je veux de la couleur !!!

mercredi 21 mars 2012

Challenge séries TV


C'est aujourd'hui que s'achève le challenge séries, et comme je n'ai pas fait le point depuis 15 jours, voici mes derniers visionnages :

Medium, saison 6
Episodes 5 à 9 (+ 5 points)
Une série que j'adore, d'ailleurs ça faisait longtemps que je n'en avais pas vu et j'ai toujours plaisir à retrouver la famille Dubois.

Les experts, saison 11
Episodes 1 à 6 (+ 6 points)
Déjà 11 saisons pour cette série (mais je ne la suis pas depuis le début).
Dans le premier épisode intervention médiatisée de Justin Bieber (mouais).
Rien de nouveau, mais ça continue de marcher tout de même...

The Glades, saison 2
Episodes 4 à 8 (+ 5 points)
Les tourtereaux ils commencent sérieusement à me gonfler.

Emma, saison unique
Episodes 1 à 4 en VO (+ 8 points)
Il s'agit de l'adaptation du roman de Jane Austen, j'en reparlerai dans un prochain billet

Flashpoint, saison 2
Episodes 17 et 18 (+ 2 points)
Fin de la saison, d'une série que j'aime beaucoup. Pas de gros cliffhanger mais de l'émotion.

Body of proof, saison 1Episode 5 (+ 1 point)
Une série assez quelconque en fait.

Castle, saison 3
Episode 18 (+ 1 point)
Un épisode sympa qui se passe dans le milieu des soap opera.

pushing daisies, saison 2
Episodes 10 et 11 (+ 2 points)
Bientôt la fin de cette série, je vais être triste de quitter Ned !

Once upon a time, saison 1
Episode 5 en VO (+2 points)
Je me demande si je vais continuer cette série, je n'accroche plus du tout.

Voici donc le décompte final

Points des 2 dernières semaines : 32
Total : 223

mardi 20 mars 2012

Emma l'entremetteuse


Dans ma découverte des adaptations des romans de Jane Austen, je suis en pleine période Emma. Après l'adaptation ITV, que j'avais trouvé assez lisse et un peu ennuyeuse, j'ai découvert cette version de 1997 avec Gwyneth Paltrow dans le rôle titre.
Le casting me paraissait vraiment alléchant, avec entre autre Ewan McGregor interprétant Frank Churchill, ou encore Toni Collette.

Un petit rappel de l'histoire, nous suivons pendant une année la vie d'Emma et de son entourage dans une petite ville de l'Angleterre du XIXe avec les codes et les conventions de l'époque comme sait si bien les décrire Jane Austen.

Et bien je n'ai pas aimé cette adaptation, je n'ai pas été convaincue par le jeu des acteurs, un peu surjoué et manquant de naturel à mon goût.
Mais je n'étais pas dans les meilleurs conditions de visionnage car sur mon DVD je n'avais pas de sous-titre français, ça m'a surpris d'ailleurs. J'avais donc le choix entre une VF épouvantable ou une VO avec sous-titre anglais et j'ai passé mon temps à jongler entre les deux.
Les passages que j'ai regardé en VO, ma compréhension de l'anglais oral étant calamiteuse, je me suis raccrochée à la lecture des sous-titre, mais à suivre en anglais c'était un peu laborieux, surtout avec des personnages comme Miss Bates extrêmement bavard. Donc je repassais régulièrement en VF pour un peu de répit, mais ce doublage français est tout simplement une honte et un massacre.

Mais ce qui m'a vraiment déplu dans cette adaptation c'est que je trouve qu'elle caricature les personnages, on a du mal à s'y attacher, certains rôles sont complètement tronqués et perdent tout leur intérêt (Jane Fairfax, Frank Churchill...)
Emma devient plus peste qu'elle ne l'ai réellement, plus comploteuse, Harriet plus stupide...
Je n'ai pas adhéré et je trouve que l'oeuvre de Jane Austen est vraiment dénaturée dans cette adaptation.

Un billet pour mon challenge austinien.

samedi 17 mars 2012

Le samedi c'est shopping


Peu d'achat ces derniers jours, juste un DVD dont j'attendais la sortie avec impatience, n'ayant pu le voir au cinéma !!
J'en reparle après visionnage.


vendredi 16 mars 2012

No et moi


Généralement je ne suis pas attirée par le cinéma français. J'avoue j'ai des a priori négatifs.
Mais je dois tout même reconnaître qu'il y a un genre de films où je trouve que les français font parfois de bonnes choses, il s'agit des films qui parle de la vie toute simple, la vraie vie, quoi.
La où les américains tombent souvent dans la bonne morale ou des stéréotypes, certains films français savent capter le "vrai".

C'est le cas avec ce film. Ce qui m'a attiré au départ c'est l'adaptation car No et moi est avant tout un roman de Delphine de Vigan qui m'avait beaucoup touché.

No est une jeune SDF, Lou est une jeune fille surdouée délaissée par sa mère dépressive. Les deux se rencontrent et c'est l'amitié.
Lou idéaliste veut aider No à s'en sortir, mais peut-on aider les gens malgré eux ?

J'ai retrouvé dans le films tout ce qui m'avait touché dans le livre et j'en suis très contente, car ce beau roman méritait une belle adaptation.

C'est Zabou Breitman qui l'a réalisé et qui incarne également la mère de Lou. Et j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Bernard Campan dans le rôle du père.
Les jeunes acteurs sont très convaincants, il y a vraiment du naturel et de l'émotion dans cette histoire.
J'ai vraiment passé un bon moment avec ce film.




lundi 12 mars 2012

Eloge de la lenteur - Carl Honoré


Présentation de l'éditeur :
Aujourd'hui, la culture est à la rapidité. Mais dans cette course contre la montre, rien ne survit - notre travail, notre santé, nos relations, notre vie sexuelle. Nous sommes si pressés que la personne ou la chose qui nous ralentit représente, d'emblée, l'ennemi à abattre. Tout un courant d'opinion met en question ce culte de la vitesse et réaffirme les vertus de la lenteur. Baptisé " Slow ", il ne prétend nullement qu'il faut tout faire à une allure d'escargot mais souligne que notre qualité de vie passe par un meilleur équilibre entre rapidité et lenteur. L'enquête de Carl Honoré, menée de pays en pays, montre les différentes formes prises par ce phénomène qui touche de plus en plus de monde. Et si un bon usage de la lenteur pouvait rendre nos vies plus riches et plus productives ?
Carl Honoré est journaliste. Il a travaillé pour l'Economist, l'Observer, le National Post et le Houston Chronicle. Il vit à Londres. Best-seller international, Eloge de la lenteur est traduit en plus de 20 langues.

---

Ce livre me tentait, mais je ne savais pas trop à quoi m'attendre en l'ouvrant. Le propos est clair, intéressant, ce livre s'adresse à tous et j'ai beaucoup aimé sa facilité de lecture.
Il m'a vraiment intéressé et m'a fait me poser certaines questions, parmi les suivantes, un peu en vrac :

Pourquoi courrons-nous ? Pourquoi sommes-nous toujours pressés ? Nos agendas sont surchargés et pas une minute à nous ?

Mais quand on fait le bilan d'une journée, est-ce que cela valait le coup ? Toutes ces choses si urgentes à faire sont-elles si importantes, est-ce cela qui donnera du sens à nos vies, en avons nous seulement profité ou l'avons nous fait dans la précipitation pour mieux passer à l'activité suivante ?

C'est en cherchant des livres pour son fils avec le principal critère qu'ils soient le plus court possible afin de d'écouter la lecture du soir que l'auteur à eu ce déclic qui l'a conduit à écrire ce livre et à livrer une véritable réflexion sur cette vitesse qui nous obsède parfois sans que nous en ayons conscience.

Je dois dire que durant ma lecture je me suis surprise à ralentir le pas pour profiter d'un rayon de soleil, où prolonger mon repas de quelques instants en savourant mon café, plutôt que l'avaler d'une traite et courir retravailler, ces petits instants précieux font du bien.
Même dans le cadre du travail, qui peut dire qu'il est plus performant dans la précipitation ?

J'ai aimé aussi toutes la partie sur la télévision et les écrans qui sont tellement chronophages.

Si votre vie est une course et que vous en avez parfois assez, je ne saurais trop vous conseiller ce livre, il fait vraiment du bien et remets certaines choses à leur place sur nos préoccupations.
A lire, vraiment...

Merci à Hérisson qui l'avais glissé dans le colis que j'avais gagné sur son blog.

jeudi 8 mars 2012

Mon kindle


Je crois qu'il est grand temps que je vous parle de mon kindle. Je l'ai eu à Noël et j'en suis plutôt contente, j'arrive à trouver mon bonheur côté lecture et les prix sont corrects, moins chers qu'un livre grand format, mais plus cher qu'un poche, par contre.
On trouve de nombreux titres gratuits car libres de droits et il y a régulièrement des promos ou des offres flash.

J'ai commencé à me familiariser avec en lisant un titre gratuit, il s'agissait de plus fort que Sherlock Holmes de Mark Twain, je ne connaissais pas du tout mais la référence à Sherlock Holmes m'a attirée. Par contre je n'ai pas vraiment aimé cette histoire, et je l'ai abandonné avant la fin.

J'ai chargé également guerre et paix, attirée par le fait de lire un pavé sur mon petit kindle tout léger, mais en comparant quelques extraits avec mon édition poche, je trouve que la traduction n'est pas terrible.
C'est certainement le problème des traductions amateures gratuites, bon je ne veux pas faire de généralités non plus, mais finalement je lirai quand même mon pavés, tant pis.
Par contre pour les classiques français libres de droites, c'est très intéressant !

Grâce au kindle je me suis lancée dans ma première lecture en anglais.
Bladelor m'avait conseillée de commencer avec the sumer I turned pretty de Jenny Han et heureux hasard, il a été en vente flash une journée, et j'ai donc pû l'acquérir pour 99 centimes, je n'allais pas m'en priver.

La seule chose que je reprocherais au kindle c'est sa manipulation qui n'est pas super intuitive, j'ai mis un peu de temps avant de comprendre comment changer de page par exemple.
Le kindle garde automatiquement en mémoire là où on s'est arrêté de lire, même si on lit plusieurs titres en même temps, ça j'apprécie. Par contre, si on veut se souvenir d'une page, je sais mettre un signet, mais je n'ai pas trouvé comment y retourner (?)
Réglièrement en voulant voir la définition d'un mot (très utile pour l'anglais) je me trompe et je me retrouve au chapitre suivant, car c'est la même touche qui fait les deux, il faut appuyer soit à droite, soit en bas et je confonds toujours les deux.

C'est appréciable également de pouvoir charger le début d'un livre gratuitement pour se faire une idée.

Les prochains titres que j'ai repéré et qui devraient se retrouver sur mon kindle prochainement :




mercredi 7 mars 2012

Celle que je suis - Vanyda


J'avais déjà parlé de cette série lorsque j'avais lu les deux premiers tomes : Celle que je ne suis pas et Celle que je voudrais être.

J'attendais avec impatience la sortie du tome 3 qui clôture cette histoire sur le thème de l'adolescence.
L'histoire est tout à fait dans la continuité des deux premiers et je l'ai tout autant aimé.

Valentine a mûri, elle a son premier petit ami et semble enfin construire quelque chose pour elle-même et plus pour faire comme ses amies.
Le titre des 3 tomes et l'évolution qu'ils contiennent est vraiment bien pensé, tout est dit, il y a quelques chose de vraiment touchant dans cette BD.

J'ai un peu de mal à parler de cette série car j'ai l'impression d'avoir déjà tout dit dans mon billet précédent.
Je ne peux donc que vous recommander chaudement cette lecture.

Catégorie Illustré (albums, BD, comics, manga)

mardi 6 mars 2012

Un petit tag en passant...

Voici un tag pris chez Miss Bunny...

J’ai toujours en tête… des milliers de choses, souvent je me fatigue toute seule.

Je me sens désarmée… face à mes penchants ultra négatifs.

Je ne sors jamais sans… mon sac à main (comme beaucoup de femmes je pense).

Une fois par jour, je fais… un tour sur internet

Je saute de joie quand… je pense à mon petit bonhomme et tout ce qu'on va pouvoir lui faire découvrir cet été, premiers pas, premiers tobogans, premiers jeux dehors, premières sorties au parc, au zoo...

Quand je veux m’échapper… je regarde la télé ou je vais sur le net. Ou alors je fais une activité prise de tête, en ce moment c'est les logigrammes, un jeu de logique avec des cases à noircir pour reconstituer des dessins.
Le point de croix ça marche pas mal aussi et le shopping !

J’adore… plein de choses, c'est un peu vaste comme question.

Le dernier cadeau que je me suis offert c’est... le coffret de la série Emma, adaptée de Jane Austen

Je me trouve chanceuse... la plupart du temps non, mais objectivement je dois reconnaitre que ma vie n'est pas si mal.

Dernièrement, j’en suis arrivée à la conclusion que... je me prends trop la tête.

Je deviens mauvaise... dès qu'on me parle des médias.

Je deviens folle... à trop me prendre la tête !!

Une phrase que j’aime... Vers l'infini et au delà. lol

A qui le tour ?

lundi 5 mars 2012

Dimanche en séries


Ma semaine côté séries, avec du retard parce que je suis malade (encore...) et petit bonhomme a eu 39 de fièvre tout le week end et encore aujourd'hui. D'ailleurs j'ai culpabilisé de le laisser chez la nounou, mais comme je suis malade aussi, on risque surtout de se recontaminer mutuellement... j'aurais bien passé ma journée au fond du lit, mais jours de carence pas payé + pas assez de jours de congés = je vais bosser quand même et j'agonise au boulot.

Enfin ce n'est pas le sujet du jour...

Cette semaine on a fait du tri dans nos séries, à un moment il faut faire des choix, parce qu'on stocke plus qu'on ne regarde, donc logiquement il y a un moment où on s'en sort plus...

><><><><

NCIS, saison 8
Episode 21 à 24 (+ 4 points)

J'ai bien aimé l'épisode Baltimore où l'on voit la rencontre de Gibbs et Dinozzo et aussi retrouver un acteur d'Urgences que j'aimais bien. Pour le reste, cette fin de saison m'a laissée de marbre. J'ai détesté le cliffanger, qui tombe comme un cheveux sur la soupe et est totalement artificiel.
Vraiment, est-ce qu'il ne serait pas temps de tourner la page ?

><><><><

Past life, saison 1
Episode 3 (+ 1 point)
J'ai trouvé cet épisode complètement ridicule, allez ouste, une série en moins.

><><><><

Blue bloods, saison 1
Episodes 6 à 8 (+ 3 points)
OK, c'est bien sympa cette série, mais vraiment j'ai du mal avec ce côté patriotique, moralisateur américain, on n'ira pas plus loin.

><><><><

The Glades
saison 1 épisode 13, saison 2 épisode 1 à 3 (+ 4 points)
Bon celle là, on continue, j'aime bien.

><><><><

Dexter, saison 5
Episodes 2 à 4 (+ 3 points)
Après le traumatisme de la fin de la saison 4, j'ai vraiment eu du mal à repartir sur la suite, mais là ça y est !!!
C'est toujours aussi... glauque et addictif.

><><><><

Flashpoint, saison 2
Episodes 15 et 16 (+ 2 points)
Ma série chouchoute du moment que j'aime. J'avais d'ailleurs écrit un billet dessus.

Faisons les comptes pour le challenge série.

Points de la semaine : 17
Total : 191
Le rendez-vous du dimanche que vous retrouverez également chez Azilis, Joey, Miss Bunny,Samarian, Riz-Deux-ZzZ, Chicky Poo, Cln et Maxo0

samedi 3 mars 2012

Le samedi c'est shopping

Mes achats de la semaine : un livre de ma wish list trouvé d'occasion à petit prix et un craquage austenien.


jeudi 1 mars 2012

Lady Susan - Jane Austen



Voici bien longtemps que je n'avais plus participé au blogoclub. Pour cette session le thème était : roman épistolaire.
Et quand j'ai vu que le titre retenu était une oeuvre de Jane Austen, Lady Susan j'étais ravie. Et pour couronner le tout, j'ai reçu ce livre lors du swap Jane Austen, je n'avais donc plus qu'à me plonger dedans.

Lady Susan est une jeuve veuve et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est une personne parfaitement détestable, imbue d'elle même, fine manipulatrice, peu aimante particulièrement avec sa fille.
Pour elle, la vie semble être un jeu permanent de séduction et elle excelle dans l'art de se faire passer pour ce qu'elle n'est pas et d'embobiner tout son petit monde.
La seule personne qui la perce à jour est sa belle soeur, chez qui elle vit suite à la mort de son mari. Avant cela elle a vécu quelques temps chez des amis, mais ayant séduit l'homme de la maison sous les yeux de sa femme, elle a dû partir.

S'agissant d'un roman épistolaire, l'histoire nous est racontée au travers de la correspondance des personnages, principalement celle de Lady Susan avec sa meilleure amie (à la moralité aussi douteuse que la sienne) et celle de Mrs Vernon (sa belle-soeur), avec sa mère à qui elle fait des comptes rendus outrés des agissements de Lady Susan, celle-ci ayant en plus entrepris de séduire son frère.

Comme chaque oeuvre de Jane Austen, ce fut une lecture très agréable.
Evidemment ce livre très court n'est pas comparable à ses chefs d'oeuvres tels que Orgeuil et préjugés, raisons et sentiment... De plus il s'agit de l'une de ses premières oeuvres.

Le format épistolaire permet de connaître les avis et pensés de tous les protagonistes et de percer à jour Lady Susan, j'ai beaucoup aimé cette façon d'écrire.

C'était vraiment une excellente lecture, mais avec Jane Austen, peut-il en être autrement ?


Catégorie classique